Aromathérapie

Les reins : la balance du yin et du yang dans le corps, l’eau et le feu s’équilibrent.

L’hiver est la saison la plus yin de l’année, avec l’élément eau qui prédomine, le froid, les nuits allongées à l’opposé de l’été Yang, feu, chaleur, jour…..

C’est le moment de rééquilibrer la balance du yin et du yang en nous, l’intériorisation et le repos après l’action. Le rein est ainsi en première ligne en cas de stress, les mécanismes physiologiques de l’action s’emballent et ne savent plus s’arrêter (excès de yang : action),        c ‘est l’épuisement (excès de yin : repos forcé).

Physiologiquement le rein gouverne la circulation de l’eau, ouvre ou ferme les vannes, avec les pathologies qui vont avec, sécheresse par fuite de l’eau, rétention d’eau, hypo ou hypertension ; l’eau contient les minéraux, le rein est donc chargé de garder ou d’éliminer les minéraux ( sodium, potassium ) ; en cas de stress, tout se lâche, et l’on assiste à une perte de minéraux, dont le magnésium.

A l’inverse, on peut assister à un blocage des minéraux dans le corps qui forment alors des cristaux, calculs de la vésicule biliaire, coliques néphrétiques….pour bien drainer boire de l’eau …..non minéralisée ( sauf cure intentionnelle ponctuelle ) et limiter tisanes et thés ( max 3 tasses par jour), eau de source ou eau du robinet filtrée .

Les surrénales sur les reins sont chargées de produire du yang pour le corps, les hormones de l’action. Avec le stress, elles s’épuisent. Pour les recharger, frotter avec HE épinette noire, picea mariana, sapin, pin sylvestre, quelques gouttes dans une huile végétale ( amande, sésame, calophylle…)

L’excès de yin, ne va pas être trop bon non plus, amenant à l’immobilisme, la paralysie, la peur profonde. Pendant l’hiver, nous savons biologiquement qu’avec la nuit et le froid, le manque revient, c est le moment où les vieilles peurs enfouies remontent, en plus du déficit de sérotonine avec la baisse d’ensoleillement. Il faudra donc veiller à l’équilibre pendant l’hiver, du yin et du yang, du feu qui réchauffe la glace : bouillotte sur les reins ou les pieds, capter l’énergie du feu de la cheminée ou du poêle, bain chaud, sauna, tisanes chaudes particulièrement décoction de gingembre frais ( pas trop tard dans l’après midi pour ne pas exciter le yang le soir ), épices ( sauf pour le repas du soir , trop de feu digestif pour la nuit ).

Par contre, il faut aussi respecter ce temps de repos, se coucher plus tôt, dormir plus en veillant à baisser le yang en fin de journée et accueillir le yin avant le sommeil (lumière douce, pas d’écrans avec lumière artificielle, baisse d’activité , moins de bruit, tout dans la douceur ).

Les reins chargés de l’équilibre des minéraux dans le corps sont en lien avec le système osseux et le système nerveux : sur un terrain déminéralisé, on trouvera fatigue nerveuse, faiblesse immunitaire (sujet aux infections à répétition ), fatigue physique sans effort, troubles du sommeil.

Troubles du sommeil lié aux reins : plusieurs réveils nocturnes dans la nuit, difficultés d’endormissement par manque de fatigue, à distinguer de l’insomnie en pleine nuit ( foie ) ou le vélo dans la tête quand on est fatigué ( rate )

Pour compenser et recharger : zinc, magnésium, vitamines C D B.

fatigue psychique : ginseng,

mémoire :  bacopa

fatigue physique : maca, éleuthérocoque

avec anxiété, déprime : rodhiola

mauvais sommeil : ashwagandha, sérotonine ou mélatonine.